fr eng

PRODUCTIONS < >

IN VIVO

L’invitation du Centre Pompidou et de l’IRCAM pour le festival ManiFeste s’inscrit dans le projet de création de FANFARE qui verra le jour en février 2015.

L’intention de départ est d’explorer la relation musique / danse dans un rapport «live». Le dispositif proposé par ManiFeste est un cadre idéal d’expérimentation. La commande du programme In Vivo consiste à créer cinq partitions dont trois créations musicales et deux de répertoire. Consulté dans le choix des compositeurs, celui des instruments m’a été librement proposé. Le basson et la voix ont été les deux «instruments» élus pour ce travail. Brice Martin, bassoniste virtuose et l’ensemble vocal exceptionnel Exaudi accompagneront cette session.

A chaque mélodie / partition son motif, sa danse. C’est le canevas de travail que je m’assigne : un cadre précis pour une danse libre de sa forme. Il s’agit d’éprouver l’écriture chorégraphique de ces mélodies en proposant différentes manières d’intégrer la musique dans son rapport à la danse. Ecrire une danse de groupe pour/avec une partition musicale extraite de la question du signifié ou du sens, tout en composant une danse que l’on voit, que l’on perçoit et qui nous active au delà du récit qu’on y projette soi-même.

Je vais travailler à inventer avec les interprètes « une danse » à partir de motifs abstraits. Ces motifs sont puisés dans un large corpus d’images dans l’art, la poésie, la musique...Je pense par exemple au travail de Sol LeWitt et ses monumentales peintures murales, dont les combinaisons rationnelles agencent des formes abstraites soumises à l’aléatoire, le libre-arbitre ou l’incertitude du coup de crayon. Tenter d’affirmer une écriture chorégraphique structurée, répétitive, reconnaissable, s’apparente pour moi à un risque. Comment maintenir un mouvement vivant dans une écriture stabilisée. Comment écrire avec l’interprète au travers de la question du « prégeste » jusque là centrale dans mon travail, un phrasé en même temps ouvert et déterminé.

La question du rythme sera traitée dans chaque élément - la danse, la musique et la lumière - et dans l’orchestration de tous ces éléments.

Pour IN VIVO, je réinvite le noyau dur de la création FANFARE à m’accompagner. Sur la phase finale de ce projet, j’inviterai cinq autres interprètes à nous rejoindre pour une partition de groupe.

Loïc Touzé, février 2014

DISTRIBUTION
Conception et chorégraphie Loïc Touzé
interprètes Bryan Campbell, Ondine Cloez, Madeleine Fournier, David Marques, Teresa Silva
et Yaïr Barelli, Jonas Chéreau, Dina Khuseyn, Corentin Le Flohic, Lina Schlageter
stagiaires Laura Dufour du CNDC Angers et Francesca Saurallo de l’ISAC Bruxelles
regard extérieur Charlène Sorin
création lumières Yannick Fouassier et Abigail Fowler

Créations de l’atelier de composition dirigé par Hèctor Parra
basson Brice Martin
EXAUDI
soprano Amy Moore
contre-ténor Tom Willians
ténor Alastair Putt
basse Stuart Young
Direction James Weeks
Encadrement pédagogique Xavier Meeùs (Charleroi danses), Benoît Meudic (IRCAM)

DATES
création le 3 juillet 2014
Centre Pompidou Paris dans le cadre de ManiFeste, festival et académie plurisdisplinaire organisé par l’IRCAM / Paris FR
16 mai 2015, extraits
Musée Picasso, nuit européenne des musées / Paris Fr

Production : ORO-Loïc Touzé
Coproducteurs : IRCAM / Les spectacles vivants - Centre Pompidou, Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, micadanses, Paris.
Avec le soutien du TU Nantes, de la SACD, du FCM - Fonds pour la création musicale et de Diaphonique. Diaphonique est le fonds franco-britannique pour la musique contemporaine, une initiative conjointe de l’Institut Français, de la SACEM, du Bristish Council, du Bureau Export de la musique française, du Trust les Amis de l’Institut français et du ministère de la Culture et de la communication.